fbpx Explosions à Beyrouth : retour sur la mobilisation d’Aviation Sans Frontières | Aviation Sans Frontières

Explosions à Beyrouth : retour sur la mobilisation d’Aviation Sans Frontières

Publié le 19/10/2020
Explosions à Beyrouth : retour sur la mobilisation d’Aviation Sans Frontières

À la suite des explosions de Beyrouth en août dernier, Aviation Sans Frontières s’est massivement mobilisée pour acheminer matériel médical d’urgence et produits de première nécessité. Retour sur cette opération conjointe inédite.

 

Le 4 août dernier, deux détonations retentissent dans le port de Beyrouth. Un hangar stockant 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium vient d’exploser et répand déjà une onde de choc sans précédent dans tout le pays. Le bilan est lourd : 91 morts et plus de 6 500 blessés. Plus de 300 000 personnes auraient perdu leur logement. Économiquement et politiquement, le pays est ravagé : 60% de la population vit désormais sous le seuil de pauvreté et les Libanais expriment un rejet total de leur gouvernement. Une situation aggravée par le rebond de l’épidémie de Covid-19 dans le pays.

Au-delà de ces constats, ce sont les images de dévastation, de destruction et de détresse qui touchent le plus à l’international. Très vite, une solidarité mondiale s’organise et les Nations Unies lancent un appel de fonds à hauteur de 475 millions d’euros.

La réponse d’Aviation Sans Frontières 

Dès le 7 août, notre association est parmi les premières à rejoindre ce mouvement de solidarité. Gérard Feldzer, président d’Aviation Sans Frontières,  lance l’appel à l’ensemble des entités, ASF Allemagne, Belgique, États-Unis, Hollande, et Suisse, pour acheminer dans un même élan de solidarité du matériel médical et de secours en urgence à Beyrouth.

Pour permettre un acheminement en urgence et une distribution efficace du matériel sur le terrain, ASF agit en concertation avec la fondation britannique International Health Partner (IHP), reconnue depuis quinze ans pour sa capacité à recevoir et transmettre les dons de médicaments de la part de grands groupes pharmaceutiques aux acteurs humanitaires locaux.

Une collaboration qui a permis, dans les deux semaines suivant la catastrophe, l’acheminement de près de deux tonnes de médicaments pour une valeur de 114 450 euros ; 26 813 traitements d’urgence ont pu être conditionnés en onze palettes et transportés par avion sur Beyrouth.

L’initiative d’Aviation Sans Frontières Occitanie-Toulouse

À Toulouse aussi, Aviation Sans Frontières s’est mobilisée pour le Liban. La Fondation Airbus et le service « Essais en vol » d’Airbus ont organisé un vol humanitaire avec un Airbus A350 Néola. Sous l’égide de la mairie, la délégation Occitanie-Toulouse d’Aviation Sans Frontières a participé à l’envoi de médicaments, de masques, blouses et gants, mais aussi de nourriture et de matériel scolaire.

À leur arrivée au Liban le 11 septembre, ces produits de première nécessité ont été transmis à des ONG locales, comme Arena, la Croix Rouge Libanaise ou l’association Arc en Ciel.

Deux mois après l'explosion qui a ravagé le coeur de Beyrouth, la reconstruction reste l'une des priorités du pays.  Crédit photo :  Anera

 

Un écho à nos missions Fret humanitaire

Si nous avons pu apporter une réponse si rapide et coordonnée aux explosions de Beyrouth, c’est aussi grâce à notre expérience d’envoi de fret humanitaire à travers le monde. En 2019, nous avons par exemple distribué plus de 32 tonnes de matériel humanitaire dans des destinations comme le Bangladesh, le Burkina-Faso, le Gabon et la République démocratique du Congo.
En ce sens, la crise du coronavirus nous a permis d’adapter notre envoi de produits de première nécessité au contexte sanitaire. 

Les premiers acteurs de ces opérations restent toutefois nos adhérents, nos bénévoles et nos soutiens quotidiens, sans qui il nous serait simplement impossible de mener à bien nos missions.

Aujourd’hui, nous restons à l’écoute de nos partenaires à Beyrouth et prêts à mobiliser nos compétences et nos ressources en cas d’urgence majeure.

 

Mathilde Piqué

Imprimer cette page
Partager cette page
Suivez-nous sur