fbpx La Médecine par les airs à Madagascar aux côtés de Médicaéro | Aviation Sans Frontières

La Médecine par les airs à Madagascar aux côtés de Médicaéro

Publié le 12/02/2018
Evénements
La Médecine par les airs à Madagascar aux côtés de Médicaéro

Du 11 au 22 novembre dernier, les médecins de l’association Médicaéro ont mené leur 10e mission à Madagascar avec l’appui d’Aviation Sans Frontières International. Quatre missions sont programmées cette année dans la région de Tuléar, dans le Sud-Ouest du pays.

 

Sur l’île de Madagascar, les populations des zones enclavées doivent faire face à d’importantes difficultés d’accès aux soins.

Cette situation est causée entre autres par la pauvreté, la dégradation des infrastructures routières et l’augmentation de l’insécurité liée au banditisme. Par ailleurs, les médecins sont peu nombreux : à Madagascar, on dénombre 4 275 médecins, ce qui représente environ 1 médecin pour 5 000 habitants (soit 17 fois moins qu’en France, où l’on compte environ un médecin pour 300 habitants)

Les centres de santé sont peu à peu désertés par le manque d’équipement, le manque de personnel et le manque de patients qui n’y trouvent plus l’aide escomptée. Si le ministère malgache de la Santé avait créé dans les années 1980 un réseau de centres de santé de base dans le but de permettre un accès aux soins au plus grand nombre, la crise que traverse le pays a eu raison de ce système et bon nombre de ces centres sont aujourd’hui fermés (on estime qu’un CSB sur deux est désaffecté)

La dégradation de l’état de santé des populations contribue à l’aggravation de la pauvreté, là où chacun ne dispose généralement que de son capital « santé » pour soutenir sa famille. Sur place les populations manquent de tout. Pour pouvoir consulter, certaines familles doivent marcher pendant plusieurs jours et vendre une partie de leur récolte ou de leur bétail pour payer les soins. Dans ce contexte, nombreux sont les patients qui souffrent au quotidien de pathologies pourtant curables, pour peu que celles-ci soient diagnostiquées et prises en charge rapidement, comme par exemple la plupart les maladies ophtalmiques. Si celles-ci ne sont pas traitées, elles peuvent entrainer à terme la perte de la vue.

C’est dans ce contexte que le projet de Médecine par les Airs a été créé par Médicaéro, une association fondée par des médecins français en 2014. Les médecins, frappés par le manque de moyens du système de soins malgache, interviennent dans le sud-ouest du pays, une région marquée par la pauvreté, la malnutrition et en proie à des cyclones et des épisodes de sécheresse.

Le docteur Dumesnil en consultation

Le docteur Dumesnil, Président et Fondateur de l'association Médicaéro, en consultation

 

Comment fonctionnent les missions de Médicaéro ?

Pour permettre un suivi régulier, les médecins organisent chaque année 4 missions, d’une dizaine de jours chacune. Pour chaque mission, 9 à 13 médecins bénévoles sont envoyés, avec un maximum de spécialistes pour traiter la diversité des cas : cardiologues, ophtalmologues, gynécologues-obstétriciens, pédiatres, dermatologues, généralistes, spécialiste des maladies infectieuses, etc.

Une fois sur place, les médecins travaillent main dans la main avec les équipes locales : agents communautaires, infirmiers, sages-femmes, médecins généralistes, internes en médecine et participent à leur formation. C’est un aspect très important qui permettra progressivement au personnel de santé local de devenir autonome, de susciter des vocations à exercer dans ces zones et de prendre en charge les populations des régions isolées.

Sur le terrain, les médecins travaillent généralement en deux groupes : un premier qui réalise des consultations dans des centres (clinique ou hôpital), et un second groupe, mobile, qui assure des consultations en brousse.

 

L’avion, un moyen de transport indispensable

L’innovation du projet de médecine par les airs de Médicaéro est d’amener une équipe médicale pluridisciplinaire directement au contact des patients des zones enclavées, grâce au moyen aérien. Là où il faudrait 10 heures de 4x4 sur des pistes dégradées et dangereuses, 40 minutes seulement sont nécessaires à un avion pour effectuer la même distance !

Deux membres d'Aviation Sans Frontières International, Aviation Sans Frontières France et sa consoeur Aviation Sans Frontières Belgique, ont décidé d'unir leurs forces avec celles des médecins de Médicaéro pour ce projet. Depuis l’an dernier, Médicaéro peut compter sur Aviation Sans Frontières – International et son savoir-faire en matière de logistique aérienne pour les accompagner au plus près de ces populations enclavées et démunies.

 

photos : © Garth CRIPPS

Imprimer cette page
Partager cette page
Suivez-nous sur