fbpx Portrait de Didjatou, Responsable des Opérations Sol aux Missions Avions | Aviation Sans Frontières

Portrait de Didjatou, Responsable des Opérations Sol aux Missions Avions

Publié le 11/01/2022
Portrait de Didjatou, Responsable des Opérations Sol aux Missions Avions

Comment as-tu connu Aviation Sans Frontières ? 

Partie du Cameroun en 2015 pour m'installer en France avec ma famille, j’intègre l’ENAC en octobre de la même année en Mastère Spécialisé Management du Transport Aérien. Mon diplôme en poche, je sais qu’avec mon statut de conjoint d’expatrié, je ne peux pas obtenir un emploi en accord avec les lois françaises en vigueur. Pour moi, il n’était pas question de rester sans agir face à cette contrainte légale, d’où ma motivation à chercher à mettre mon temps et mes compétences au profit des associations de ma ville, et concilier ainsi ma passion pour l’aviation et l'humanitaire. C’est ainsi que via le réseau d’ENAC Alumni, j’ai connu l’existence d’Aviation Sans Frontières et je me suis interessée aux missions de l’association.

 

À quel moment as-tu rejoint l'association ?

En avril 2017, j’entre en contact avec Jean-Claude Cuisine-Etienne, le Chef Pilote d’Aviation Sans Frontières qui me dit tout de suite : « Nous sommes intéressés par votre profil, envoyez-nous votre candidature ! ». À cette période, le Responsable Qualité étant indisponible et l’audit d’Aviation Safety Unit (ASU), unité en charge de la supervision de la sécurité des opérations aériennes des opérateurs UNHAS étant imminente, j’arrive donc à point nommé.

Plus tard, dans le souci d’optimisation du travail des équipages et de modernisation des procédures d’exploitation, le Chef Pilote a bien voulu me confier la gestion du projet de mise en place du système EFB au sein d’Aviation Sans Frontières.  L’EFB, l’Electronic Flight Bag ou Sacoche Electronique de bord, est un système d’information électronique constitué d’équipement et d’applications destinés à l’équipage. À cet effet, je répondais de la conformité du système auprès de la Direction de la Sécurité de l’Aviation Civile (DSAC) et j’assurais la supervision de toute la chaîne de l’administration et des mises à jour, avant mon départ pour le Cameroon en Octobre 2019. 

 

Tu es désormais Responsable des Opérations Sol aux missions avion. Peux-tu nous expliquer ton rôle?

Mon Statut administratif ayant changé en France, j’ai rejoint l’équipe des missions avion en septembre 2021 en tant que Responsable des Opérations Sol. Mon rôle consiste en la coordination des activités de nos deux missions de Bangui et de Bunia. En d’autres termes j’ai la responsabilité, entre autre,  d'assurer le bon fonctionnement du planning des équipages, garantir le respect des dispositions contractuelles qui nous lient avec UNHAS en terme de gestion des équipages et de la formation aéronautique ; conduire et/ou participer à la gestion des projets aéronautiques au sein des missions avion.   
 

Quels sont les défis auxquels tu dois faire face dans tes missions ?

De manière générale, faire fonctionner une exploitation aérienne présente de nombreux défis pour les personnes impliquées. Avec la crise sanitaire actuelle, nous savons tous la nécessité de s’adapter aux contraintes opérationnelles (délais plus longs) à tous les niveaux. Que ce soit dans la gestion des disponibilités du matériel et des équipages, des lenteurs administratives ou encore des déplacements. Cette adaptation ne devrait pas se faire sans le défi quotidien, qui est celui de l’optimisation de nos ressources. 

 

Une autre chose que tu aimerais partager avec nos lecteurs ?

Dès les premiers jours de mon engament, je suis impressionnée par l’engagement et la détermination des équipes de toutes les missions d’Aviation Sans Frontières. Je partage avec l’équipe des Missions Avions les réussites et les aléas d’exploitation : c'est passionant. 

Je saisis cette tribune pour dire merci à toute l’équipe d’Aviation Sans Frontières de m’avoir permis de contribuer dans cette noble mission au service de l’humanitaire !
 

Quelle est ta devise ?

J’en ai deux : « Bienveillance sans complaisance » et « L’humain au centre de mon action ». 

 

Imprimer cette page
Partager cette page
Suivez-nous sur